Artistes

Raphaël Foulon

Raphaël Foulon est artiste vidéo et chercheur. Il conçoit ses propres outils de création visuelle et explore des formes d’expression variées telles que la génération algorithmique, le live-cinema et le larsen multimédia. Sa démarche consiste à explorer les thèmes de la perception de la nature et de l’artifice, la servitude technologique et la transcendance des concepts liés au réel. Ainsi, il privilégie les matières et textures issues du monde vivant, des traditions artistiques ancestrales et examine leur association synergique avec les moyens d’expression modernes.

Céline Signoret

Céline Signoret est performeuse, chorégraphe et metteuse en scène. Artiste protéiforme, elle nourrit une identité transversale en participant à des projets collaboratifs à la croisée du spectacle vivant et de l’art contemporain. Formée au piano, à la contorsion puis à la danse à Paris elle travaille dès 2010 avec divers chorégraphes éveillant son goût  pour la recherche sur les écritures et les modes de composition. Elle cofonde et codirige ensuite le collectif (LA)HORDE jusqu’en 2015 avec lequel elle cosigne plusieurs pièces et un film Novaciéries, récompensé par de multiples prix en France et à l’étranger. Elle continue aujourd’hui de travailler avec eux en tant que collaboratrice artistique, notamment en tournée avec le Ballet National de Marseille.

L’équipe [TSO]TAM qu’elle codirige depuis 2013 fait partie des projets plus personnels lui permettant d’aller encore plus loin dans son travail d’expression dans toute sa diversité, notamment la musique, le théâtre et l’improvisation. Elle continue aujourd’hui de cultiver des formes de performances artistiques originales entre autres dans la réalisation cinématographique ou dans les arts numériques comme avec Eigengrau, un univers qu’elle co-conçoit dans le collectif eqko. Depuis 2016, elle regroupe ses idées personnelles sous le nom de PRYZMA.

Benjamin Vedrenne

Benjamin Védrenne est un artiste visuel et plasticien centré sur l’expérimentation numérique. Il crée des installations interactives, des dispositifs innovants et expérimente à mi-chemin entre la construction, la programmation, l’électronique, et les visuels 3d. Son travail questionne notre rapport à la machine et aux autres. Il est passionné par l’esthétique du glitch, par les procédés génératifs et émergents comme outil de création, et investigue l’intersection entre intelligence artificielle et naturelle par la création d’interactions inattendues.

Diplômé de l’école de réalisation numérique Supinfocom en 2013, il travaille plusieurs années dans le monde du cinéma d’animation, en contribuant à plusieurs courts-métrages, longs-métrages et productions variées. Il développe peu à peu son univers graphique personnel via le studio GLKT, puis se rapproche du jeu vidéo indépendant et commence la construction de dispositifs interactifs, comme STEREOPOLIS, exposé de nombreuses fois. Aujourd’hui son travail est exposé à l’international (première exposition monographique à Berlin en 2018), et ses installations voyagent dans de nombreux festivals dont Pictoplasma, Siggraph, Annecy, Currents New Media, Burning Man, et lui ont valus plusieurs prix.

Neige Rustning

Photographe nomade, Neige Rustning est née à Flærsbörg. Elle décline son thème phare, la notion de fragilité numérique, au gré de de ses rencontres et explorations en Europe du Nord.
Depuis les événements de 2020, son média principal est le couple écran d’orinateur/objectif macro. Une fenêtre infinie sur le monde, à travers le temps et l’espace. Elle appose un regard candide qui interroge nos besoins d’évasion en cet âge sombre. Par delà les questions de perception et trans-media, elle pose inlassablement une simple question : ‘Où suis-je ?’